Forum régional

“La pédagogie au service d’une culture
citoyenne de l’eau dans le Grand Paris” 

.

3 juillet 2015 / Pavillon de l’eau

77 avenue de Versailles, 75016 Paris

Pourquoi ce Forum ?

« A l’heure du Grand Paris et à la veille de la COP21, comment construire collectivement
des perspectives durables pour l’eau dans la métropole de demain ? »

Depuis septembre 2014, 10 explorations territoriales menées en réseau ont questionné la place de l’eau dans la construction de la métropole.

C’est en s’engageant dans une réflexion éducative que Vivacités Île-de-France propose d’apporter sa contribution en organisant un Forum d’ampleur régionale « La pédagogie au service d’une culture citoyenne de l’eau dans le Grand Paris » qui se tiendra le 3 juillet prochain au Pavillon de l’eau à Paris.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.

Lors de cette journée, nous reviendrons sur les explorations territoriales menées et vous proposerons différents temps forts, des ateliers co-productifs et d’échanges de pratiques, un forum pédagogique. 

.

ATELIER 1
La Seine et ses ports :
des éléments structurants de la métropole

vincent_photo

Intervenants :

  • Membre du réseau : Sophie OLLIER, e-graine
  • Expert : Etienne DEREU – Directeur de l’aménagement à Ports de Paris

La valorisation de la Seine comme élément constitutif de la métropole du Grand Paris passe principalement par le développement de l’activité portuaire et de la logistique fluviale : implantation du futur port d’Achères, percement du Canal Seine – Nord Europe, développement du port du Havre… L’ensemble de ces grands projets va conférer à la métropole du Grand Paris un rayonnement national et international. Pour autant, le fleuve doit demeurer un élément fédérateur qui favorise le vivre ensemble à l’échelle locale et régionale. Les aménagements qui requalifient les berges de la Seine en y intégrant une diversité d’usages favorisent son rôle de lien entre les villes, les territoires et les habitants du Grand Paris.

Quelles dynamiques impulser pour donner aux futurs grands projets d’insertion des ports en ville ou de consolidation de la logistique fluviale une dimension plus locale et citoyenne ? 

Comment contribuer à articuler les enjeux métropolitains et les projets locaux, pour que chaque territoire concerné puisse bénéficier de retombées à l’échelle locale ?

ATELIER 2
Les eaux pluviales et les risques d’inondation :
une gestion alternative des vulnérabilités

photo_marianne

Intervenants : 

La réalité des modifications climatiques induites par l’effet de serre d’origine humaine s’impose tous les jours un peu plus. Il s’agit de se préparer à vivre en ville avec le changement climatique. Sur le territoire de la métropole du Grand Paris, une éventuelle recrudescence des phénomènes extrêmes est à prévoir, en particulier des crues mais également l’augmentation de la fréquence des événements de fortes pluies. A cela s’ajoute une série de facteurs accentuant la fragilité urbaine face aux risques naturels : l’imperméabilisation des sols, la concentration de certains équipements, infrastructures et activités. Ainsi recouvert, le sol ne peut plus remplir ses fonctions naturelles. L’eau de pluie ne peut ni s’infiltrer, ni s’évaporer, le ruissellement s’accentue, avec parfois pour conséquence des inondations catastrophiques.

Quels outils d’information mettre à disposition des citoyens pour les sensibiliser à la vulnérabilité d’un territoire ainsi qu’aux mesures à prendre pour éviter d’aggraver les risques d’inondation et de pollution de l’eau ?

Quels types d’actions développer pour inciter les collectivités à adopter une gestion alternative des eaux pluviales dans l’espace public en ville ?

ATELIER 3
La mémoire de l’eau dans la ville durable :
questionner le paysage et ses usages

sawsan_photo

Intervenants :

A l’eau sont associées, au plus profond de chaque être, des images de bien-être et de mémoire, qui sont réactivées par la présence de l’eau en ville. Son rôle rassembleur peut être valorisé de multiples manières dans l’aménagement urbain. Source de loisirs et de plaisir, moyen de déplacement, trame structurante de l’espace public, elle joue de ses divers visages dans le paysage et apporte la fraîcheur en milieu urbain dense pour contribuer à l’atténuation de l’effet des îlots de chaleur. Substance des milieux vivants, elle joue un rôle déterminant dans la préservation de la biodiversité en milieu urbain. Autant d’enjeux physiques et symboliques de l’eau qui sont posés de manière simultanée sur le territoire de la métropole du Grand Paris.

Comment agir pour que ces enjeux soient abordés dans une globalité urbaine, respectueuse des attentes des populations et de leur bien-être et non pas d’une façon technique et sectorielle ?

Quels types d’usages favoriser en milieu urbain pour renouer avec l’eau et le paysage et préserver les continuités écologiques ?

ATELIER 4
L’accès à l’eau et l’assainissement pour tous :
une problématique de développement métropolitain

barbara_photo

Intervenants :

En 2014, le rapport de la Fondation Abbé Pierre sur l’état du mal-logement en France constatait que 2 millions de personnes ont un accès à l’eau potable insatisfaisant, notamment les sans domicile fixe, les ménages vivant dans des logements précaires ou les personnes éprouvant des difficultés à payer leur facture d’eau. La métropole du Grand Paris va induire des augmentations des besoins en eau, en plus de ses impacts potentiels sur les milieux naturels et les infrastructures du domaine de l’eau. La quantité de ressource disponible, sa qualité, sa vulnérabilité, sa répartition et son accessibilité pour tous ainsi que son coût, sont à interroger en même temps que les capacités de production, les interconnexions entre les différents opérateurs et la gestion de l’eau à l’échelle de la métropole.

Quelles actions développer pour aider les citoyens à décrypter les enjeux entre l’accès à l’eau pour tous dans l’espace public et l’aménagement urbain (bains publics, douches ambulantes, fontaines d’eau potable, toilettes publiques ? 

Par quels moyens informer sur l’organisation des acteurs de l’eau dans la métropole du Grand Paris et sensibiliser aux actions qui garantissent l’accessibilité pour tous, particulièrement pour les plus précaires ?